Le processus de production



Un peu d’histoire sur la banane

Lorsque l’on plante en terre un jeune plant, les feuilles poussent en s’enroulant les unes autour des autres pour former un bananier. Ce n’est pas un arbre mais une herbe géante.

La popotte (fleur du bananier) met en général 6 à 7 mois pour apparaître. Quand cette fleur s’ouvre, elle donne naissance à un régime de bananes (groupe de bananes).

Le bananier est une plante fragile. Il faut lui apporter des soins bien précis. Pendant les 6 premiers mois, il faut l’arroser, couper les feuilles qui l’empêchent de bien grandir...

Ensuite les régimes de bananes sont emballés dans des sacs en plastique recyclables et non biodégradables. Cela a un double effet : les protéger des insectes et les protéger du soleil.

Nous récoltons la banane toute l’année. Nous cueillons les bananes quand elles sont encore vertes. Ce travail se fait à la main pour ne pas les abîmer.

Les régimes sont placés dans des remorques qui les apportent dans les hangars où elles sont préparées au transport.

Lorsqu’ils arrivent aux hangars, les régimes de bananes sont lavés, découpés en bouquets de 3 à 7 bananes et étiquetés. Ensuite, les fruits sont emballés avec soin pour garder leur bel aspect dans des cartons qui partiront par bateau à destination du port de Dunkerque.

Il est important de préciser que les bananes sont chargées dans des containers réfrigérés afin de les empêcher de mûrir pendant le transport. La traversée en bateau dure environ 10 jours.

A leur arrivée au port de Dunkerque, les bananes sont donc encore vertes. Nous contrôlons leur qualité puis nous les laissons 4 à 6 jours dans des mûrisseries. Un fois jaunes et mûres, elles sont livrées dans la grande distribusion et chez les marchands de fruits et légumes.