Notre histoire



Cette exploitation appartient à la famille DORMOY depuis 1870.
A l’origine, elle exploitait principalement la canne à sucre et possédait une sucrerie. Après la crise sucrière, l’effondrement du prix du sucre sur le marché français, l’usine a été transformée en distillerie, avec en plus de la canne, des plantations de café, de cacao, de manioc et de maïs.
Après la destruction par le cyclone CLEO de la distillerie, le contingent a été vendu et les cannes remplacées petit à petit par la banane.
Afin de pratiquer de l’assolement, de limiter les traitements de pesticides, une rotation banane/canne est pratiquée depuis 5 ans.

Bois Debout est situé dans la commune de Capesterre Belle-Eau. Pas très loin des chutes du Carbet.  En montant la route des chutes du Carbet et du Grand Etang, on peut apercevoir la bananeraie du Bois Debout sur la droite.

Nous ne pouvons parler du Bois Debout sans parler d’Alexis LEGER (le poète Saint John Perse). Fils d’Amédée LEGER et de Françoise Renée DORMOY.
Alexis LEGER est né à Pointe-A-Pitre en 1887, cousin germain des DORMOY, il quitte la Guadeloupe à l’âge de 10 ans, emportant avec lui tous ses souvenirs d’enfance au Bois Debout où il venait très souvent en vacances rejoindre ses cousins.
Son père décide d’aller s’installer à Paris après le tremblement de terre de 1897 dans les perspectives d’études futures de son fils.

L’on retrouve beaucoup dans ses poèmes cette nostalgie de la Guadeloupe :
- L’Ilet à feuilles, propriété de son père dans la rade de Pointe-A-Pitre a été son premier repère dans sa passion pour la mer.
- La Joséphine, où son aïeul, Charles LE DENTU recevait, chaque hivernage, tous ses enfants et petits enfants et où il avait créé un véritable jardin botanique, ayant une passion pour les arbres et pour toutes les fleurs.
- Le Bois Debout dans l’histoire du taureau fou du Bois Debout , la fête des indiens, la case à eau, les voiliers dans le canal de Marie Galante et bien d’autres encore...